Les 10 Dirigeants les plus cruels de l’histoire

0

Tout au long de l’histoire de l’humanité, il y a eu de nombreux Dirigeants les plus cruels qui utilisent la terreur pour prendre le contrôle du public. Ils règnent avec une poigne de fer et une soif implacable de pouvoir et de reconnaissance. Malheureusement pour la société, il y en avait trop pour que tout le monde puisse figurer sur la liste, alors voici le pire des pires. Du pire au pire, voici le top 10 des hommes pervers, les 10 Dirigeants les plus cruels de l’histoire.

Les Dirigeants les plus cruels jamais dans l’histoire du monde.

#1 Idi Amin Dada

Idi Amin Dada, l’un des dirigeants les plus cruels de tous les temps, fut dictateur militaire et président de l’Ouganda de 1971 à 1979. Amin rejoignit le régiment colonial britannique, le King’s African Rifles en 1946, Amin obtint le grade de major général dans l’armée postcoloniale. L’armée ougandaise est devenue son commandant avant de prendre le pouvoir lors du coup d’Etat militaire de janvier 1971, déposant Milton Obote. Il s’est ensuite promu au Feld-maréchal alors qu’il était chef de l’Etat. Son règne était caractérisé par les violations des droits de l’homme, la répression politique, la persécution ethnique, les exécutions extrajudiciaires et l’expulsion des Indiens de l’Ouganda. Les estimations varient de 80 000 à 500 000 personnes.

Les Dirigeants les plus cruels jamais dans l'histoire du monde.

Il déteste les Européens “Nous, Africains, avions l’habitude de porter des Européens, mais maintenant les Européens nous portent. Nous sommes maintenant les maîtres … Ils sont venus de Britian et voulaient montrer que j’ai vraiment du pouvoir dans mon pays. “Amin a finalement été renversé, mais jusqu’à sa mort, il a jugé que l’Ouganda avait besoin de lui et il n’a jamais exprimé ses remords. régime. Le 20 juillet 2003, il est décédé à l’hôpital spécialisé King Faisal de Jeddah, en Arabie Saoudite, d’une insuffisance rénale.


#2 Attila Le Hun

Attila (Attila le Hun), était le souverain des Huns de 434 à 453. Il était le chef de l’Empire Hunnic, qui s’étendait de l’Oural au Rhin et du Danube à la mer Baltique. Il était considéré comme l’un des plus grands méchants de l’histoire. Dans une grande partie de l’Europe occidentale, on se souvient de lui comme de la cruauté et de la rapacité. Il a traversé le Danube deux fois et pillé les Balkans, mais n’a pas pu prendre Constantinople. Il tenta également de conquérir la Gaule romaine (France), franchissant le Rhin en 451 et marchant jusqu’à Aurelianum (Orléans) avant d’être vaincu à la bataille des plaines de Catalogne.

Par la suite, il a envahi l’Italie, dévastant les provinces du nord, mais n’a pas pu prendre Rome. Il a prévu de nouvelles campagnes contre les Romains. Il revint en 452 pour revendiquer de nouveau son mariage avec Honoria, envahissant et ravageant l’Italie tout au long du chemin. Attila s’est noyé dans son propre sang lors de sa nuit de noces. Il est mort dans les premiers mois de 453.

#3 Gengis Khan

Gengis Khan était le fondateur et Grand Khan (empereur) de l’Empire mongol, qui est devenu le plus grand empire contigu de l’histoire après sa disparition. Il est arrivé au pouvoir en réunissant plusieurs des tribus nomades de l’Asie du Nord-Est.

Les Dirigeants les plus cruels
Les Dirigeants les plus cruels – Gengis Khan

Après avoir fondé l’Empire mongol et avoir été proclamé “Gengis Khan”, il a commencé les invasions mongoles qui ont abouti à la conquête de la plus grande partie de l’Eurasie. Il était un guerrier et un dirigeant. partant de débuts obscurs et insignifiants, a amené toutes les tribus nomades de la Mongolie sous la domination de lui-même et de sa famille dans un état militaire rigoureusement discipliné.


Voir également:


#4 Pol Pot

Les Dirigeants les plus cruels
Les Dirigeants les plus cruels – Pol Pot

Pol Pot était le chef des Khmers rouges et le Premier ministre du Cambodge de 1976 à 1979. Pot est devenu le chef du Cambodge le 17 avril 1975. Pendant son temps au pouvoir, son gouvernement communiste radical a forcé les évacuations de masse des villes, tuées ou déplacé des millions de personnes et laissé un héritage de maladie et de famine. Sous sa direction, son gouvernement a causé la mort d’au moins un million de personnes du travail forcé, de la famine, de la maladie, de la torture ou de l’exécution.


#5 Vlad Tepes

Vlad III, Prince de Valachie (Vlad l’Empaleur) connu pour exécuter ses ennemis par empalement. Il était un voïvode trois fois de Valachie, régnant principalement de 1456 à 1462, la période de la conquête ottomane naissante des Balkans. Il est surtout connu pour les légendes des punitions extrêmement cruelles, il a imposé pendant son règne. Aussi connu pour servir d’inspiration principale pour le vampire. Vlad était un fan de diverses formes de torture, y compris l’éventration et l’empalement rectal et facial.

Les Dirigeants les plus cruels
Les Dirigeants les plus cruels – Vlad III

Il a torturé des milliers pendant qu’il mangeait et bu au milieu des cadavres. Il a empalé chaque personne dans la ville d’Amlas près de 20 000 hommes, femmes et enfants. Vlad torturait les gens qui lui ordonnaient d’être écorché, bouilli, décapité, aveuglé, étranglé, pendu, brûlé, rôti, entaillé, cloué, enterré vivant, poignardé, etc. Il aimait aussi couper le nez, les oreilles, les organes sexuels et les membres.


#6 Ivan IV de Russie

Ivan IV de Russie (Ivan IV Vassiliévitch), aussi connu comme Ivan le Terrible, fut le grand-duc de Moscovie de 1533 à 1547. Il fut le premier souverain de Russie et le premier à être proclamé tsar de Russie (à partir de 1547).

Les Dirigeants les plus cruels
Les Dirigeants les plus cruels – Ivan IV de Russie

Les sources historiques présentent des récits disparates de la personnalité complexe d’Ivan; Il a été décrit comme intelligent et pieux, pourtant donné aux colères et enclin aux épidémies épisodiques de la maladie mentale. Il aimait brûler des milliers de personnes dans des poêles à frire et aimait empaler les gens. Les soldats d’Ivan ont construit des murs autour du périmètre de la ville afin d’empêcher les gens de la ville de s’échapper. Entre 500 et 1000 personnes étaient rassemblées chaque jour par les troupes, puis torturées et tuées devant Ivan et son fils.

On se souvient également de lui pour sa méfiance paranoïaque et sa cruelle persécution de la noblesse. Ivan est mort d’un accident vasculaire cérébral en jouant aux échecs avec Bogdan Belsky le 28 mars.


#7 Adolph Eichmann

Les Dirigeants les plus cruels
Adolf Eichmann est né le 19 mars 1906 à Solingen, une petite ville industrielle de Rhénanie. Il était allemand et l’un des principaux organisateurs de l’Holocauste. Il a été pendu par l’état d’Israël pour son rôle dans l’extermination nazie des Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale. “La mort de cinq millions de juifs sur ma conscience me donne une satisfaction extraordinaire.”


#8 Léopold II de Belgique

Les Dirigeants les plus cruels

Léopold II était le roi des Belges, et on se souvient principalement de l’exploitation fondatrice et brutale de l’État libre du Congo. Né à Bruxelles le deuxième fils de Léopold Ier et de Louise-Marie d’Orléans, il succède à son père au trône le 17 décembre 1865 et reste roi jusqu’à sa mort. Léopold créa l’État indépendant du Congo, un projet privé entrepris pour extraire le caoutchouc et l’ivoire dans la région du Congo en Afrique centrale, qui comptait sur le travail forcé et entraîna la mort d’environ 3 millions de Congolais.

#9 Adolf Hitler – Le père des Dirigeants les plus cruels

Adolf Hitler était un homme politique allemand d’origine autrichienne et le chef du parti national-socialiste allemand des travailleurs. Il fut chancelier de l’Allemagne de 1933 à 1945 et dictateur de l’Allemagne nazie de 1934 à 1945. Hitler fut au centre de la fondation du nazisme, du début de la Seconde Guerre mondiale et de l’Holocauste. À la fin de la Seconde Guerre mondiale, les politiques de conquête territoriale et d’assujettissement racial d’Hitler avaient causé la mort et la destruction de dizaines de millions de personnes, y compris le génocide de quelque six millions de Juifs dans ce que l’on appelle aujourd’hui l’Holocauste. Le 30 avril 1945, Hitler s’est suicidé, se tirant une balle tout en mordant simultanément dans une capsule de cyanure.


#10 Josef Staline

Les Dirigeants les plus cruels
Joseph Vissarionovitch Staline fut Premier ministre de l’Union Soviétique du 6 mai 1941 jusqu’à sa mort le 5 mars 1953. Parmi les révolutionnaires bolcheviques qui provoquèrent la Révolution russe en 1917, Staline exerça probablement un plus grand pouvoir politique qu’aucune autre figure de l’histoire. Dans les années 1930, par ses ordres, des millions de paysans ont été tués ou autorisés à mourir de faim. Staline a provoqué la mort de plus de 20 millions de ses propres gens tout en tenant l’Union soviétique dans une poigne de fer pendant 29 ans.


Si vous avez aimé cet article, Suivez nous sur Pinterest. Vous pouvez également nous trouver sur Facebook et Twitter.

Laissez une réponse

Veuillez entrer votre Commentaires!
Veuillez entrer votre nom ici